background

2020, qu’en est-il de la moisson ?

2020, qu’en est-il de la moisson ?

Bilan Climatique

Tout comme la pandémie actuelle, les conditions météorologiques n’ont pas facilité les chantiers des agriculteurs cette année. L’hiver 2019–2020 fut marqué par une douceur largement excédentaire ! Selon Météo-France, à l’échelle du territoire français et sur toute la saison hivernale, la température moyenne a dépassé la normale de 2,7°C. Des records de températures maximales ont été battus dans le courant du mois de février, surtout dans les départements méridionaux. Un hiver trop doux représente un danger pour les récoltes futures car cela favorise la prolifération d’insectes comme le puceron qui transmet certaines maladies.

Un exemple de journée hivernale exceptionnellement chaude sur le nord de la France et la Belgique (carte des températures maximales relevées par le réseau Sencrop le 16 février 2020) :

Alors que le printemps est connu pour être vivant et fructueux, ce ne fut pas le cas en 2020 à cause d’une sécheresse remarquable. Le bilan pluviométrique annonce un déficit de pluie de l’ordre de 20 à 50% sur une large moitié nord de l’Hexagone. Le stress hydrique de cette saison a constitué un deuxième élément néfaste au développement des plantes.

Les aléas climatiques des dernières années dont ceux connus pour cette moisson ont de lourdes conséquences pour les agriculteurs. Dès lors, il est fondamental de suivre précisément les conditions météorologiques afin de limiter les pertes. Les stations proposées par Sencrop permettent un suivi ultra local des paramètres météorologiques. Aujourd’hui, dans un contexte climatique si particulier, la station météo connectée peut apporter une aide aux métiers de la terre.

par Eglantine Vanhove

Derniers articles