background

De Station En Station, Episode 18 : Raymond Llorens, Occitanie

De Station En Station, Episode 18 : Raymond Llorens, Occitanie

A la rencontre de Raymond

Aujourd’hui nous sommes partis à la rencontre de Raymond Llorens. Vigneron coopérateur et président de la fédération départementale de l’Hérault.
Situé à Mas de Londres en Occitanie, il possède actuellement une trentaine d’hectares. Raymond utilise une station météo tous les jours afin de prévenir les maladies de ses vignes. Les vignes étant très sensibles à l’humidité, au froid, au vent et à bien d’autres facteurs.

Prévenir du Mildiou, de l’oïdium et autres maladies

L’apparition du mildiou et de l’oïdium est favorisée par la succession de périodes assez chaudes, lors desquelles l’hygrométrie est forte. L’eau déclenche la germination des zoospores de mildiou/oïdium ce qui entraîne l’infection de la plante, pouvant entraîner sa mort. Afin d’éloigner tout risque de maladie, Raymond observe avec précision les données de sa station météo. Le taux d’hygrométrie, la température et les précipitations tombées sur ses vignes.

Une analyse fine des données en temps réel

Raymond est vite informé, et peut réagir en temps voulu, la station se mettant à jour toutes les 15 minutes. Il sera ainsi dans la capacité de prévenir le risque de maladie sur ses vignes. Il pourra alors mettre en place des solutions afin de protéger ses raisins.

“ Avoir les cumuls de pluie sur certaines périodes pour voir la pression maladie “

L’incidence, et la vitesse du vent, lui permettent également de savoir à quel moment traiter et donc d’économiser des passages de pulvérisation.

“ J’ai optimisé mes traitements cette année et sauver ma récolte sur une année qui été particulièrement difficile”

Verdict ?

Avec l’utilisation journalière de sa station agro-météo, Raymond arrive à prévenir les maladies, et comme l’an dernier, réussir à sauver sa récolte. Il arrive à optimiser ses traitements et à déterminer, lorsque le moment est optimal pour les effectuer.

Pouvoir Intervenir lorsqu’il le faut, dans des conditions optimales et utiliser les bon moyens.

Sencrop, en trois mots, selon Raymond ?

“ Simple, efficace, connecté “

par Eglantine Vanhove

Derniers articles