background

Juillet 2021 : la pluie a gagné le match face au soleil

Juillet 2021 : la pluie a gagné le match face au soleil

Comme un mauvais sort. Alors que l’été dernier a été le plus sec jamais enregistré en France, le pays connaît depuis juin dernier un début d’été très pluvieux. Des records ont été battus.

C’est le mois de juillet le moins chaud depuis 2014. Après un mois de juin très perturbé et pluvieux, le mois de juillet a suivi la même route. Un menu fait de nuages et de fortes précipitations, amenant à observer des valeurs records entre la vallée du Rhône et la partie sud de la Bretagne. Alerte météo pour pluies-inondations, crues… une grande partie du mois a été bousculé par la présence de gouttes froides. Des perturbations venant déstabiliser la masse d’air durant plusieurs jours sur une large partie de l’Europe de l’Ouest. Au total, on enregistre entre 8 et 15 jours de pluies sur l’hexagone. Une moyenne bien au-dessus des normales pour ce deuxième mois d’été.

Habituellement, on observe entre 2 et 8 journées de pluies sur le territoire à cette période de l’année…

Des précipitations largement « excédentaires »

La France est devenue une « autoroute à nuages » durant plusieurs journées, enchaînant les grains, les passages orageux…et les cumuls records. Dans certains territoires, on relève des cumuls dépassant les 100mm de précipitations. Localement, il est tombé entre 1 et 3 mois de pluies en peu de temps. Les régions les plus arrosées se situent entre le Massif-Central, le Centre-Est et le Nord-Est du pays. La Champagne et la Lorraine ont été particulièrement touchées par ces passages perturbés à répétition, deux régions limitrophes de la frontière allemande, autre pays durement affecté par les épisodes pluvieux. Plus à l’ouest, on s’est rapproché des normales saisonnières entre l’embouchure de la Loire et le pays basque. Les pluies ont en revanche été une nouvelle fois très discrètes entre la Balagne, la Haute Corse et les côtes varoises en manque de pluies depuis déjà de longues semaines.

Cumuls de précipitations, juillet 2021 — © Sencrop

Sur cette carte proposant la moyenne des cumuls de précipitations relevés par régions sur le réseau de stations Sencrop, les disparités sont très importantes et le manque d’eau est particulièrement visible entre Corse et continent. Les régions situées en le lyonnais et les frontières allemandes arrivent en tête des zones les plus arrosées avec des cumuls atteignant les 163mm de précipitations en un mois en région Auvergne-Rhône-Alpes, jusqu’à 158mm, localement plus, en région Grand-Est.

Mais où est passé le soleil ?

Face aux perturbations incessantes, les nuages ont gagné le match face à un soleil trop peu présent. D’après les experts du ciel chez Météo France, l’ensoleillement à été déficitaire « sur la quasi-totalité du pays ». Un déficit qui a dépassé parfois les 10%

comme sur le nord des Alpes et plus largement le Centre-Est. Un chiffre à retenir : 20,7°C. C’est la température moyenne relevée en France durant ce mois de juillet 2021. Une valeur très proche des normales de saison malgré ce ressenti mitigé. Un mois, côté thermomètre, inférieur seulement de 0,1°C à la normale. En effet, durant quelques jours de l’air beaucoup plus chaud s’est installé sur une grande partie de l’hexagone entre le 18 et 23 juillet, permettant de contrebalancer avec un début et une fin de mois très frais dans l’ensemble. Une situation météo qui contraste largement avec l’été dernier, le plus sec jamais enregistré en France, avec à l’époque des agriculteurs en détresse pour cette fois-ci un manque d’eau…

Par Kévin Floury

Derniers articles