background

Le vin belge a le vent en poupe

Le vin belge a le vent en poupe

Grâce à l’évolution climatique, la Belgique n’est plus exclusivement le pays de la bière ! Ce territoire à dominante calcaire possède désormais toutes les caractéristiques nécessaires à la production d’un vin de qualité n’ayant rien à envier aux plus célèbres régions viticoles. Après avoir remporté la palme au Concours mondial des vins mousseux de Bruxelles en 2019, le Chant d’Eole — vignoble de 17,5 ha implanté à Quévy dans la province du Hainaut — a obtenu cette année la première place du Concours international de Londres (devant les plus grands champagnes).

Les vignes de Quévy en pleine véraison

Les conditions météorologiques de ces dernières années permettent à ces nouveaux acteurs de profiter d’un climat similaire à celui initialement présent en Champagne. Toutefois, malgré ce radoucissement, les gelées printanières menacent très régulièrement les parcelles wallonnes. Cette problématique représente un défi de grande envergure ! Les vignes du Chant d’Eole sont surplombées par de grandes éoliennes qui brassent l’air à proximité du sol et permettent de se protéger contre le gel.

En revanche, la plupart des autres sites viticoles disposent de moins de ressources financières et sont contraints de trouver des alternatives. Bougies, tours antigel, fumée… tous les moyens sont bons pour sauver un travail de longue haleine ! “L’hiver et le début du printemps ont été très doux. De ce fait, les bourgeons étaient déjà bien formés lorsque nous avons subi les gelées du mois de mai…” relate Andy Wyckmans du Château de Bioul situé dans la province de Namur. C’est pour cette raison que les raisins de Bioul sont surveillés de près à l’aide de plusieurs stations météo connectées.

Les stations météo Sencrop permettent de suivre en temps réel les valeurs de température sèche et humide ainsi que le point de rosée. De plus, il est possible de programmer sur l’application une alerte lorsqu’une valeur dépasse un seuil choisi, ce qui permet à l’utilisateur d’être notifié (par SMS, appel téléphonique ou e-mail), par exemple, dès que la température humide devient inférieure à 1°C. Il est donc possible de déclencher et d’arrêter ses dispositifs anti-gel précisément et sereinement.

L’anémomètre Sencrop sur une parcelle de Bioul

Les vendanges wallonnes se dérouleront entre mi-septembre et fin octobre. Ce décalage dans le temps par rapport à la majorité des régions françaises s’explique par la choix des cépages ainsi que par des températures plus fraîches. Les bénévoles du Vin du Pays de Herve produit en région liégeoise sont au contraire déjà à la cueillette et éclaircissent les plants en vue d’améliorer la qualité de la récolte à venir.

Etant donné que le principal enjeu agro-météo de ce royaume n’est autre que le gel tardif, posséder du matériel à la fois scientifique et intuitif tel que la station météo connectée s’avère être l’une des solutions à la bonne gestion de la lutte contre ce danger climatique.

Derniers articles