background

Orage de grêle : importants dégâts dans la région de Tours

Orage de grêle : importants dégâts dans la région de Tours

Nuages noirs, fortes pluies, éclairs et grêlons… de violents orages ont touché ces dernières heures la Touraine. Des dégâts sont rapportés dans les exploitations agricoles de la région.

Comme des billes de glace. Après plusieurs jours de chaleur, une grande partie de la France a été touchée par les orages ces dernières heures. De nombreuses images d’inondations ont circulé sur les réseaux sociaux un peu partout en France. Mais c’est la grêle qui a causé le plus de dégâts dans la région Centre-Val-de-Loire jeudi soir. Des cellules orageuses virulentes qui ont fortement touché la région de Tours, de Vouvray et de Monnaie. Plusieurs vignobles situés en Touraine ont été frappés par des chutes de grêle. D’après les témoignages, les grêlons faisaient pour certains la taille « d’une balle de ping-pong ». Assez pour ravager de nombreux hectares de vignes dans la région. Les feuilles des futurs raisins ont été déchiquetées par la taille et l’impact de la grêle mais également par les fortes rafales de vent.

Jusqu’à 50 mm de précipitations en quelques minutes !

Certains agriculteurs ont été plus touchés que d’autres. Les premiers témoignages font état de pertes totales sur certaines parcelles agricoles, représentant plusieurs milliers d’euros de manque à gagner. Les dégâts varient énormément en quelques kilomètres. En plus de la grêle, des pluies diluviennes ont balayé les exploitations agricoles. Ces fortes précipitations ont entrainé localement des coulées de boue. Sur les 260 stations du réseau météo Sencrop installées dans le département de l’Indre-et-Loire, certaines ont enregistré jusqu’à 50mm de précipitations sous les orages qui ont traversé le département jusqu’à tard dans la nuit de jeudi à vendredi. L’équivalent d’un mois de pluie en quelques minutes ! A noter toutefois la disparité des précipitations.

Cumuls de précipitations observés en Indre-et-Loire, le vendredi 4 juin 2021, sur le réseau Sencrop

par Kévin Floury

Derniers articles