background

Royaume-Uni : des rendements à la baisse pour 2020

Royaume-Uni : des rendements à la baisse pour 2020

L’enquête de la NFU (National Farmers’ Union) sur les récoltes a révélé une baisse significative du rendement de toutes les principales cultures au UK, ce qui a conduit le syndicat à demander une action gouvernementale accrue. Les résultats montrent que les rendements du blé et de l’orge d’hiver ont baissé de 18 % par rapport à 2019, ceux de l’orge de printemps de 6 % et ceux du colza de 15 %. Ces chiffres ont conduit la NFU à réclamer des aides auprès des politiques afin que les agriculteurs puissent faire face à des conditions climatiques instables, de créer des entreprises plus résistantes et de maintenir l’approvisionnement en denrées alimentaires.

Matt Culley, président du NFU, a déclaré que les agriculteurs avaient connu “pratiquement tous les extrêmes météorologiques possibles” au cours des 12 derniers mois. Des gelées tardives puis une sécheresse exceptionnelle du début du printemps à la fin de l’été. “Ces phénomènes météorologiques ne feront que se multiplier, il est donc absolument vital que nous nous attaquions à cette volatilité et que nous trouvions des solutions pour y faire face. (…) Tout cela arrive à un moment où l’importance de la production alimentaire nationale et de la sécurité alimentaire a été mise en évidence par la pandémie. (…) Nous savons qu’un secteur agricole productif est important pour les habitants de ce pays — 88 % des gens l’ont dit — et nous voulons nous assurer que cela se maintiendra longtemps dans l’avenir”.

Le secteur des cultures arables constitue le fondement du système alimentaire britannique, fournissant certains des aliments de base du Royaume-Uni et soutenant d’autres secteurs, par exemple avec des aliments pour le bétail. “Il faut notamment mettre en place des programmes visant à protéger les cultures en cas de sécheresse ou d’inondation, en améliorant la structure des sols pour augmenter la capacité de rétention d’eau, ce qui contribuera à soutenir les agriculteurs”, a déclaré M. Culley.

Etant donné la complexité de l’enjeu agro-météo dans cette région, posséder du matériel à la fois scientifique et intuitif tel que la station météo connectée Sencrop s’avère être l’une des solutions à la bonne gestion de la lutte contre ce danger climatique.

par Zacharie Blairon

Derniers articles