background

Aurore : jusqu’à 175 km/h en Normandie, une tempête plus forte que prévue

Aurore : jusqu’à 175 km/h en Normandie, une tempête plus forte que prévue

Une importante perturbation automnale a balayé la moitié de la France ces dernières heures. Avec elle de la pluie mais surtout de fortes rafales de vent.

Il a sifflé de longues heures. Le vent s’est montré surpuissant ces dernières heures sur une grande moitié Nord de la France. Ce sont les côtes de la Manche qui ont été les plus bousculées par le réveil du mauvais temps, avec des rafales atteignant 175 km/h en Normandie à Fécamp (Seine-Maritime). C’est dans ce département que les rafales les plus violentes ont été enregistrées. On a relevé 150 km/h au Havre, ville très exposée aux tempêtes venues de l’Atlantique. Même chose dans l’intérieur des terres où le vent a surpris par sa puissance. La vigilance orange a même du être actualisée en pleine nuit par Météo France, tant la tempête s’est montrée féroce.

La tempête surprend par sa puissance

Vers 4h45 dans la nuit de mercredi à jeudi, Météo France a décidé d’élargir sa vigilance orange en dernière minute à la région parisienne ainsi qu’à quelques départements du Grand-Est. Une actualisation en pleine nuit très rare. Des rafales jusqu’à 120 km/h ont été enregistrées dans l’intérieur de ces deux régions. La tempête Aurore s’est montrée plus forte que les prévisions. Autre particularité de cette importante dépression : son instabilité. Des orages parfois forts, accompagnés de fortes pluies ont touché certaines localités. Au moins 3 tornades ont été signalées entre le département du Finistère et du Morbihan à l’approche de l’importante dépression. Des enquêtes de terrain devront déterminer si oui ou non, des phénomènes tourbillonnaires sont responsables de nombreux dégâts signalés sur des habitations dans ce bout de la Bretagne. Plusieurs agriculteurs ont aussi annoncé des pertes matérielles et de cultures dans la région.

La prudence de mise dans les prochains jours

De nombreux arbres ont été fragilisés par les fortes rafales de vent sur une grande moitié nord de la France. Si l’alerte a été totalement levée ce jeudi matin, cette tempête a fragilisé la végétation et notamment les arbres. Certains peuvent encore être instables. Il est recommandé aux agriculteurs intervenant dans les prochains jours en lisière de forêt la plus grande prudence.


Kévin FLOURY, Journaliste-présentateur spécialisé en météo et climat. Fondateur le Journal de la météo

Derniers articles

L’été avant l’heure en France : à quoi s’attendre et quels risques pour les cultures ?
Météo et agriculture

L’été avant l’heure en France : à quoi s’attendre et quels risques pour les cultures ?

Les pluies brillent par leur absence. Depuis de longues semaines, les précipitations sont déficitaires sur de nombreuses régions françaises. Une grande partie du continent européen souffre du manque d’eau, alors que l’été débutera le 1er juin prochain. Les températures sont dignes d’un plein été. Depuis quelques jours,

  • Équipe Sencrop
    Équipe Sencrop
Sencrop, leader dans la technologie du microclimat, lève 18M $ dans un tour de table mené par JVP pour accélérer la révolution digitale et environnementale agricole
Vu dans la presse

Sencrop, leader dans la technologie du microclimat, lève 18M $ dans un tour de table mené par JVP pour accélérer la révolution digitale et environnementale agricole

[Communiqué de Presse] - France (Lille), le 10 mai 2022 L'application de précision basée sur les données de Sencrop permet à plus de 20 000 agriculteurs d'avoir une vision axée sur leurs cultures des conditions météorologiques, des risques de maladies et de ravageurs et de leurs besoins en irrigation.Sencrop

  • Équipe Sencrop
    Équipe Sencrop