background

La moisson et le radar de précipitations

La moisson et le radar de précipitations

Actualité agro-météo

En pleine période de récolte des céréales, un point crucial pour les exploitants agricoles est la prévision des précipitations, essentiellement à très court terme.

D’un point de vue météorologique, cette semaine du 6 juillet se caractérise par un dégradé de temps très marqué entre le nord et le sud de l’Europe. En effet, les Îles Britanniques, le Benelux, l’Allemagne et le nord de la France observent une activité dépressionnaire atlantique qui apporte des pluies fréquentes et de la fraîcheur. Au sud de la Seine, l’été est bien là ! Il en est de même pour les régions méditerranéennes, surtout sur la péninsule Ibérique (Espagne et Portugal) directement concernée par une vague de chaleur originaire d’Afrique du Nord. Les reliefs des Alpes et des Pyrénées connaissent des averses orageuses, comme très souvent en cette saison estivale.


La carte ci-dessus représente les relevés de précipitations (en millimètres) du réseau Sencrop de différentes régions d’Europe pour la période allant du 6 au 9 juillet 2020. Étant donné l’irrégularité des averses d’une région à l’autre, garder un œil sur le radar de précipitations qu’offre l’interface Sencrop, permet aux agriculteurs de mieux appréhender les aléas du temps et d’améliorer la rentabilité de leurs activités.

Grâce au radar Sencrop, qui permet de visualiser le déplacement des nuages de précipitation à plus ou moins 3 heures, les exploitants peuvent optimiser au mieux l’organisation de leurs chantiers.

par Eglantine Vanhove

Derniers articles