background

L’humectation foliaire pour suivre les risques de maladies

L’humectation foliaire pour suivre les risques de maladies

L’humectation foliaire correspond à la quantité d’eau libre sur la surface de la feuille, soit si elle est « mouillée » ou non. Il s’agit d’une donnée fondamentale pour suivre précisément les risques maladies.

Comment est calculée l’humectation foliaire ?

L'humectation foliaire est calculée en mesurant les variations du champ électrique à la surface de la feuille. Pour cela, un capteur placé au plus près des feuilles est nécessaire. Le Leafcrop (capteur d’humectation connecté de Sencrop) utilise cette méthode de calcul.

Le capteur d’humectation simule les caractéristiques naturelles de la feuille pour permettre aux agriculteurs, viticulteurs et arboriculteurs, d’obtenir des mesures précises et fiables depuis le cœur des vergers ou des vignes.

Il doit donc être placé au cœur de la végétation afin qu’il subisse les mêmes conditions d’humidité et de feuillage de la plante.

Comment choisir sa station connectée ?

Pourquoi utiliser un capteur d’humectation ?

Suivi à distance et enregistrement automatique

Sans capteur météo pour mesurer l’humectation foliaire, il faudrait faire le tour de parcelles pour observer au non la présence d’eau sur les feuilles. Cependant, il est également essentiel de savoir combien de temps cette eau reste à la surface des feuilles, ce qui n’est pas possible par simple contrôle. Les capteurs d’humectation connectés apportent donc une information bien plus précise et automatiquement enregistrée !

Anticiper les risques maladies

Les conditions d'humectation foliaire jouent un rôle crucial dans le développement des maladies, en particulier des maladies fongiques telles que le mildiou ou l'oïdium. En surveillant de près l'humidité des feuilles, les agriculteurs peuvent anticiper les risques de maladies et planifier leurs interventions avec sérénité.

Optimiser ses interventions

L’humectation rentre aussi en compte dans le positionnement des traitements.

  • Pour les traitements à volume réduit, une bonne humectation des feuilles permet une meilleure dilution des produits, améliorant ainsi leur efficacité.
  • Pour les traitements à volume standard, une humidité excessive sur les feuilles peut entraîner un lessivage du produit, réduisant son efficacité.

En anticipant les risques, vous serez en capacité de positionner vos traitements au bon moment et ainsi optimiser les quantités d'intrants et réaliser des économies.

Découvrez le témoignage de Nicolas Spéranza, équipé d’un Leafcrop pour la gestion de son vignoble.

“Les tractoristes consultent les données de la station le matin avant de se lever pour savoir s’ils vont aller traiter ou non. Grâce à la station, on se dit qu’on a traité le bon jour au bon moment, dans de bonnes conditions. Ça tranquillise à un moment où on joue notre année.”
“C’est un outil que j’utilise pour réduire mes traitements”

L’humectation foliaire pour alimenter des Outils d’Aide à la Décisions

L'humectation foliaire est aussi une donnée météorologique de précision, essentielle pour l'utilisation de certains Outils d'Aide à la Décision, tels que Rimpro ou VitiMeteo par exemple. Leafcrop, le capteur d’humectation Sencop, permet d’alimenter ces OAD avec des données ultra-locales, vous permettant d’avoir un conseil agronomique précis et personnalisé à votre parcelle.